Portail Officiel du Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba.

Accueil > CONTRIBUTIONS > Moukhamadou Abdoulahi Al Yakhine Al Moubarak : Le Mahdi authentique, hôte du (...)

Moukhamadou Abdoulahi Al Yakhine Al Moubarak : Le Mahdi authentique, hôte du mouridisme

samedi 25 août 2012, par Administrateur

Mouhamadou Abdoulahi Al Yakhine plus connu sous le nom d’Abdoulaye Yakhine Diop est un homme multidimensionnel, disciple de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké et Cheikh Ibra Fall.

Mouhamadou Abdoulahi Al Yakhine est venu au monde en 1880 à Idjaz, actuelle Arabie. Son père se nommait Abdoulahi Chérif et sa mère Aminatou Zoukhra. Cet homme est considéré comme le Mahdi. Le mot Mahdi, en épithète, s’applique à tout prophète et même à toute créature. Mais, employé comme nom propre, il désigne « Le Bien Dirigé entre tous ». Le Mahdi jouit du pouvoir de transformer la période sèche en hiver, faire parler les animaux et rendre la vue aux aveugles entre autres.

M. Abdoulaye est arrivé au Sénégal à l’âge de 7 ans avec des caravaniers du Idjiaz, sa contrée d’origine. Il était prisonnier avec d’autres enfants. La tentative des caravaniers de faire de lui un esclave ayant causé une éclipse solaire, ces derniers ont fait appel à un érudit qui leur a ouvert les yeux sur les pouvoirs de leur prisonnier. Ces derniers l’ont libéré sur le champ et le soleil s’est aussitôt levé. L’érudit avait informé les caravaniers que 70 000 anges veillaient sur la sécurité de leur prisonnier. Arrivé dans la cité religieuse de Pire, Mouhamadou Abdoulahi Al Yakhine a vu en rêve Serigne Touba et Cheikh Ibra Fall. Dieu lui fit alors savoir qu’il allait le mettre en rapport avec quelqu’un qui incarne la Voie d’Abraham. Un homme qui ne prie pas, ne jeûne pas, que personne n’a le droit de juger- sous peine d’aller en enfer. Il s’agissait de Cheikh Ibra Fall.

Après la ville de Pire, Cheikh Abdoulaye Yahine est allé à Ndiaga Mbaye, un village situé à 5 km de Pire où il fut confié à Serigne Djibril Mbaye, un disciple de Cheikhna Cheikh Saad Bouh. Il commença à faire des miracles à l’âge de 12 ans. Dans sa treizième année, il s’était rendu à Gnakhib sur recommandation de Serigne Djibril Mbaye. Dans ce village, il partageait sa chambre avec les chèvres, « pour s’enquérir de leurs maux ». Avant de les quitter, il donna aux habitants, en guise de cadeau, le « wird » Tidiane et Khadre. En 1893, il rencontre Cheikh Ibra Fall pour la première fois à NDande Fall et devint son disciple. Cheikh Abdoulaye est resté 37 ans avec Cheikh Ibra Fall, 1893 a 1930. 10 ans après le décès de Cheikh Ibra Fall, il demandera à ses talibés et aux croyants de respecter les cinq piliers de l’islam et rattraper toutes les prières omises. En 1924, Il rencontre Cheikh Ahmadou Bamba qui le désigna « Yakhine », le Digne de confiance.

Lorsqu’il s’est établi à Thiès, le Cheikh a rencontré d’énormes difficultés émanant des anciens « thiédos » et colonisateurs français que son enseignement spirituel dérangeait. Cheikh Abdoulaye Yakhine est décédé en 1943 un samedi du mois de Rajab. Son mausolée qui se trouve au milieu de la route nationale menant vers Touba n’était pas du goût des colons. Ils avaient essayé en vain de le détruire.

Mouhamadou Abdoulahi al Yakhine al Moubarak a enseigné à l’humanité que le mouridisme est a la voie des prophètes. Son actuel khalife est une femme du nom de Sokhna Seybata Aidara.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document