Fil d'Actualités

EN ROUTE VERS LE GABON; DOCUMENTAIRE INÉDIT DU COMITÉ D'ORGANISATION...
Une Grande marche dans les artères de Libreville au Gabon
Prière du vendredi 23 octobre 2015 à la Mosquée de la Montagne Sainte à Libreville
Le Comité d’Organisation du Grand Magal de TOUBA est arrivé au Gabon.
Lancement Semaine Culturelle Cheikh Ahmadou Bamba au Gabon : Visite de la Montagne Sainte
Point de presse du Comité d’organisation du Grand Magal de TOUBA

Grand Magal de Touba : Quelques recommandations utiles aux pélerins - Portail Officiel du Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba.
Accueil > NEWS > Grand Magal de Touba : Quelques recommandations utiles aux pélerins

Grand Magal de Touba : Quelques recommandations utiles aux pélerins

vendredi 3 novembre 2017, par baye mouride dieng

Cette partie est consacrée aux rappels des recommandations que les khalifes de Serigne TOUBA n’ont cessé de prodiguer à l’endroit des pèlerins particulièrement les disciples mourides afin de les indiquer la conduite à adopter pour leur faciliter la quête de l’agrément de DIEU à travers l’action de grâce durant les trois jours de la célébration du Grand-Magal de TOUBA

Donc tout pèlerin qui vient, je le prie de parfaire sa résolution, d’épurer son intention dans sa conduite au cours du déplacement car, je ne doute pas que pour toute requête que chacun aura formulé à l’aller, il s’en retournera avec un agrément à condition de raffiner jusqu’au bout sa résolution - ceci est une vérité à laquelle je ne prête- guère deux hypothèses.

Quant à nous autres habitants de TOUBA, j’exhorte ma personne et vous recommande à ce que nous offrons le meilleur accueil aux hôtes, les héberger, les honorer, les mettre dans des dispositions favorables, les traiter humainement, éviter généreusement à chacun la faim et la soif. (Cf. appel Magal 1980 sermon Serigne Abdoul Ahad MBACKE)

Quant à nous autres qui vivons à TOUBA, d’autres se payent le billet pour venir nous y trouver mais ne croyons pas qu’ils doivent être plus résolus que nous , ou qu’ils veulent plus de bénédiction que nous, ou encore qu’ils croient plus en lui (le Cheikh) que nous ; ayons la conviction que nous sommes congénères.

DIEU nous a privilégié d’y vivre et eux, ils viennent du loin nous y trouver , donc nous autres aussi notre charge - ce qui nous a dispensé de payer le billet - nous devons nous y atteler , il s’agit de faire en sorte que tout pèlerin s’éloigne de l’incommodité jusqu’à la fin de son séjour dans cette ville et ce, dans tous les domaines du manger, du boire, des dispositions les mettant hors de la malséance en toute chose.

Ceci est pour nous un impératif dont nous ne devons même pas douter de son caractère obligatoire en nous, ayons la ferme intention de le faire ; car les pèlerins et nous les hôtes , nous sommes congénères, celui auprès de qui on effectue le pèlerinage est le principal responsable de tout et c’est lui à qui nous avons tous ensemble prêté allégeance, et ce qui amène tout un chacun à se dispenser lui est strictement destiné. (Cf. appel Magal 1979 sermon Serigne abdoul Ahad MBACKE)

 
 

© 2015 - Tous droits réservés

Comité d'Organisation du Grand Magal de Touba.