Fil d'Actualités

EN ROUTE VERS LE GABON; DOCUMENTAIRE INÉDIT DU COMITÉ D'ORGANISATION...
Une Grande marche dans les artères de Libreville au Gabon
Prière du vendredi 23 octobre 2015 à la Mosquée de la Montagne Sainte à Libreville
Le Comité d’Organisation du Grand Magal de TOUBA est arrivé au Gabon.
Lancement Semaine Culturelle Cheikh Ahmadou Bamba au Gabon : Visite de la Montagne Sainte
Point de presse du Comité d’organisation du Grand Magal de TOUBA

SERIGNE TOUBA BIENTÔT ENSEIGNÉ A L'UNIVERSITÉ DU GABON - Portail Officiel du Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba.
Accueil > NEWS > SERIGNE TOUBA BIENTÔT ENSEIGNÉ A L’UNIVERSITÉ DU GABON

SERIGNE TOUBA BIENTÔT ENSEIGNÉ A L’UNIVERSITÉ DU GABON

mardi 2 mai 2017, par baye mouride dieng

A l’issue de la 5e édition des Journées Khassaides au Gabon, organisée par la communauté mouride résidant dans ce pays et dont l’innovation majeure fut l’organisation de panels et d’une exposition sur Cheikh A. Bamba à l’Université Omar Bongo de Libreville, d’intéressantes avancées et perspectives ont été envisagées pour le futur.

Des idées qui pourraient bien inspirer les mourides vivant dans d’autres pays du monde.
Les panels scientifiques, tenus lors de la première journée (29 Avril 2017), au département d’histoire de l’UOB, ont enregistré la participation d’éminents universitaires et religieux gabonais, avec comme intervenants :
- Dr Nguiabama-Makaya Fabrice, Professeur d’histoire et spécialiste de la colonisation, qui traita brillamment du thème : « Les concepts d’enfermement, de résistances et de déportations au Gabon, 1898-1930 »
- Pr Ratanga Atoz, Historien gabonais très réputé, qui développa le sujet : « Le rôle historique de la communauté sénégalaise au Gabon »
- Dr Mboyi Bongo Serge traita : « La Place de la mystique dans le Jihad de El Hadji Omar Foutiyou Tall »
- Imam Tidjany, membre du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon, traita le thème : « L’Islam, une religion de paix »
- Moustapha Boussougou, disciple mouride d’origine gabonaise qui fit un exposé sur « La résistance pacifique de Cheikh Ahmadou Bamba »
- S. Abdoul Aziz Mbacké Majalis, chercheur sur le Mouridisme et conférencier du jour, traita du thème principal : « L’Islam et la paix dans le monde : le modèle de non-violence de Cheikh Ahmadou Bamba »
A l’issue du succès rencontré par cet événement académique, qui constitue, il faut le rappeler, une première dans l’histoire du Mouridisme au Gabon, certaines perspectives majeures ont été envisagées pour le moyen et long terme.
1- Sur proposition du Chef du Département d’Histoire et d’Archéologie de l’Université Omar Bongo lui-même, un cours sur l’histoire de Cheikh A. Bamba pourrait être prochainement intégré dans le programme de son département. Une suggestion qui sera matérialisée à travers une collaboration étroite entre ce département, les historiens de la Mouridiya et d’autres spécialistes, sous la coordination et l’assistance de la communauté mouride.
2- Il a été, en ce sens, prévu d’inviter prochainement au Sénégal les professeurs et brillants chercheurs de l’Université Omar Bongo ayant participé aux panels. Ces historiens (dirigés par leur chef de département), sociologues, anthropologues et spécialistes des religions pourront ainsi visiter Touba (probablement à l’occasion du Magal), rencontrer les savants et leaders mourides, visiter les universités UCAD et UGB, échanger avec d’autres universitaires sénégalais et nouer des partenariats ou programmes d’échanges entre les institutions des deux pays.
3- Un concours sur la biographie et les enseignements de Cheikh A. Bamba sera prochainement organisé à l’intention des étudiants de l’Université Omar Bongo. Une bibliographie complète sera en ce sens mise à disposition de la bibliothèque universitaire de l’UOB pour permettre aux étudiants d’approfondir leurs connaissances sur l’Islam, le Sénégal, le Mouridisme etc. Les gagnants de ce concours obtiendront différents prix (parrainés par les dahiras, des mécènes etc.) incluant des gratifications financières, un séjour à Touba entièrement pris en charge, financement de thèses etc.
4- L’idée que la communauté mouride puisse désormais financer des thèses universitaires sur les enseignements de Cheikh A. Bamba et sur son séjour au Gabon a été également retenue. Cette proposition sera soumise aux chercheurs et étudiants de l’UOB, afin de les encourager à enrichir la recherche en ce domaine, surtout lorsque le cours prévu sur l’histoire de Cheikh A. Bamba figurera au programme. Des contacts avec le Laboratoire langues et culture de l’Université ont été déjà noués pour mettre en place une équipe de recherche pluridisciplinaire (constitués d’historiens, d’anthropologues, de géographes etc.) chargée de retracer et de retrouver le maximum d’informations sur le séjour du Cheikh au Gabon. Cette équipe sera, entre autres, chargée de produire un ouvrage, un documentaire audiovisuel et des exposés public sur le sujet.
5- L’exposition sur la vie et les enseignements de Cheikh A. Bamba pourrait être hébergée en permanence, en même temps qu’une bibliothèque et un musée, dans un futur centre de recherche sur le Mouridisme à Libreville. Le projet en cours de construction d’un complexe Islamique (Keur Serigne Touba) dans le quartier Glass, par la communauté mouride du Gabon, pourrait éventuellement abriter ledit centre, qui servira de support pour tout chercheur sur le patrimoine du Cheikh et de l’Islam de façon générale.
Puisse le Seigneur matérialiser toutes ces nobles ambitions, par la grâce du Prophète Élu (PSL) et son Serviteur privilégié qui, lors de son exil de sept années au Gabon, proclama, de façon étonnamment prémonitoire, les avantages infinis dont son Généreux Créateur le gratifia à Libreville :
« A Libreville, mes vœux furent exaucés par le Seigneur qui m’a accordé [des Faveurs] dépassant celles de tous les saints. »

P.-S.

BAYE MOURIDE DIENG

 
 

© 2015 - Tous droits réservés

Comité d'Organisation du Grand Magal de Touba.