Fil d'Actualités

EN ROUTE VERS LE GABON; DOCUMENTAIRE INÉDIT DU COMITÉ D'ORGANISATION...
Une Grande marche dans les artères de Libreville au Gabon
Prière du vendredi 23 octobre 2015 à la Mosquée de la Montagne Sainte à Libreville
Le Comité d’Organisation du Grand Magal de TOUBA est arrivé au Gabon.
Lancement Semaine Culturelle Cheikh Ahmadou Bamba au Gabon : Visite de la Montagne Sainte
Point de presse du Comité d’organisation du Grand Magal de TOUBA

Le 28 décembre la communauté mouride et musulmane se rappel de Serigne Saliou la réalité vivante de Serigne Touba. - Portail Officiel du Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba.
Accueil > NEWS > Le 28 décembre la communauté mouride et musulmane se rappel de Serigne Saliou (...)

Le 28 décembre la communauté mouride et musulmane se rappel de Serigne Saliou la réalité vivante de Serigne Touba.

mardi 27 décembre 2016, par Administrateur

« Wa hab liyal hilma sahiha wal amal
As Saliha lezi you kammiloul amal »
« Accorde-moi une connaissance et des œuvres solides qui me permettront de solliciter votre ’’ Face Salihou ’’ qui parachèvera mes œuvres et mes intentions ».

« Linkhadatil oudjourou wal masaliwou
Bittayi wal djazbi wa inni Saaliwou »
« Tous les bienfaits, dons et grâces de mon SEIGNEUR Ont très vite accouru vers moi et c’est en ce moment que JE SUIS DEVENU SALIOU ».

’’Guiss bima guiss Serigne Saliou woutéwoul ak guiss bima guiss Serigne touba bama koy weur ba dadié ak moom Mbacké Kadior ’’, disait Mame Cheikh à sa rencontre avec Serigne Saliou, après la disparition de Serigne Touba.

Sa mère Sokhna Faty Diakhaté a été miraculeusement retrouvée par Serigne Touba. La tradition orale raconte qu’il avait ordonné à son frère Mame Thierno Birahim de lui trouver une épouse qui aurait une parfaite maîtrise du Coran au même titre que ses aïeuls.

Serigne Touba avait été acheminé à Diourbel pour une résidence surveillée alors que la réalité en était toute autre. Cheikh Ahmadou Bamba l’illustre en ces termes :

« S’ils avaient imaginé l’ampleur de ce que j’allais recevoir à Diourbel, ils ne m’auraient jamais interné, car c’est ce qu’il m’élèverait éternellement et les rabaisserait pour toujours. »

A l’annonce de la venue au monde du fils de Sokhna Faty Diakhaté, Serigne Touba, comblé de joie, car ayant reçu ce qui avait fait réellement l’objet de son séjour à Diourbel depuis 1912,


VIDEO : Dernier sermon du fils de Cheikh Ahmadou Bamba, Serigne Saliou Mbacké

 
 

© 2015 - Tous droits réservés

Comité d'Organisation du Grand Magal de Touba.