Portail Officiel du Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba.

Accueil > MOURIDE DE LA SEMAINE > CHEIKH ISSA DIENE

CHEIKH ISSA DIENE

mercredi 9 novembre 2016, par Administrateur

Diambar dji comme le surnommait SERIGNE TOUBA est né vers 1865 à Tagar dans le Cayor.Son père Serigne Ibrahima DIENE ainsi que sa mère Sokhna Mariama plus connue sous le nom de Sokhna Arame Ndiaye DIOP appartiennent à des familles de grands érudits.

Son père de confrérie Khadre, avait reçu l’ordre de baptiser son fils SEYDINA ISSA DIENE à sa naissance. Le nouveau-né devait croiser dans sa vie le chemin du sauveur de l’humanité CHEIKH AHMADOU BAMBA...
Très tôt, Serigne CHEIKH ISSA DIENE commença l’apprentissage du Coran auprès de son vénéré père pour l’achever auprès de grands maîtres coraniques et ceci sous le ndiguel de son vénéré père pour ensuite se lancer dans l’apprentissage des sciences religieuses (fiqh, théologie, tafsir etc..). Après ses études, il retourna à Tagar auprès de son vénéré père. Durant toute son existence sur terre (décédé à l’âge de 82 ans), Serigne Cheikh ISSA DIENE a marqué le mouridisme de par son dévouement envers CHEIKH AHMADOU BAMBA, par ses nombreux actes et par sa Téranga.
Comme le disait SERIGNE MOUSSA KA « kou wédi li démal lagane issa di mbeur mo manou ganeu » Il avait l’habitude de rendre visite à Serigne Masamba DIOP SAHM qui à l’époque été déjà disciple de SERIGNE TOUBA pour y parfaire son enseignement réligieux.
Sa rencontre avec CHEIKH AHMADOU BAMBA marqua un important tournant dans sa quête spirituelle. CHEIKH ISSA DIENNE fit son acte d’allégeance à CHEIKH AHMADOU BAMBA avant le départ en exil de ce dernier à Darou Khoudoss.

Sa contribution dans la voie du mouridisme fut très importante, de la construction de locaux pour les écrits de SERIGNE TOUBA à sa participation significative à la construction de la grande mosquée de Diourbel en passant par la construction de puits dans divers villages de Diourbel à Ganar. Durant tout le séjour de SERIGNE TOUBA au Gabon, CHEIKH Issa Diene s’est installé dans le village de Ndande pour se consacrer à la culture des terres dont toutes les récoltes étaient destinées à Mame Thierno Ibrahima Faty frère de Cheikh Ahmadou Bamba qui avait la responsabilité de veiller sur la famille de SERIGNE TOUBA. Il fut rappelé à DIEU en 1948 dans le village de Ndiéné Lagane. En cette période, SERIGNE FALLOU qui était le deuxième khalif de SERIGNE TOUBA avait donné le ndiguel de l’inhumer dans les cimetières de TOUBA.


NDIENE LAGANE TV

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document