Site Officiel du Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba.

Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba.

Accueil > NEWS > Massalikoul Djinane : 3,5 km de voiries et un dispositif d’assainissement (...)

Massalikoul Djinane : 3,5 km de voiries et un dispositif d’assainissement financés par l’Etat pour un coût de 7 milliards

lundi 23 septembre 2019, par Administrateur

Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a effectué, ce lundi, une visite à Massalikoul Djinane, afin de vérifier l’état d’avancement des travaux de voiries autour de la grande mosquée. Me Omar Youm s’est félicité de la réalisation de 3,5 km de voiries urbaines avec un dispositif d’assainissement financés entièrement par l’État pour un coût de 7 milliards de francs CFA.

De nouvelles routes et de nouveaux ronds-points ont été créés pour améliorer l’accessibilité de la grande mosquée Massalikoul Djinane. Il s’agit de 3,5 km de voiries urbaines, en plus d’un dispositif d’assainissement. « Ces travaux dont le suivi était fait en relation avec le comité de gestion de l’Institut islamique Cheikh Ahmadou Bamba ont été financés entièrement par l’État du Sénégal pour un coût de 7 milliards FCFA », informe le ministre Youm.

De nouvelles routes et de nouveaux ronds-points ont été créés pour améliorer l’accessibilité de la grande mosquée Massalikoul Djinane. Il s’agit de 3,5 km de voiries urbaines, en plus d’un dispositif d’assainissement. « Ces travaux dont le suivi était fait en relation avec le comité de gestion de l’Institut islamique Cheikh Ahmadou Bamba ont été financés entièrement par l’État du Sénégal pour un coût de 7 milliards FCFA », informe le ministre Youm.
Il est resté près de deux heures, ce lundi, au niveau de Colobane et ses alentours, prenant un plaisir manifeste à bousculer le protocole de la visite qui lui avait été organisée. « La réalisation du projet de construction de voiries a permis d’améliorer considérablement la capacité de drainage des eaux pluviales avec un dispositif d’assainissement considérable eu égard à la situation de bas-fond du site », a réaffirmé le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, en réponse aux doutes émis par certains. « La question de la sécurisation de l’édifice a été aussi prise en compte, selon Me Omar Youm.

Averti que des travaux en urgence avaient été menés avant sa venue, le ministre a rappelé que l’Etat du Sénégal avait décidé d’appuyer le projet de réalisation de l’Institut Islamique Cheikh Ahmadou Bamba, sise à la Colobane, initié par le Khalife général des Mourides. « C’est dans le cadre de sa politique d’accompagnement des communautés religieuses », a-t-il expliqué.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.